Le recrutement des musiciens pour les fêtes à l’époque hellénistique: les cas messénien

TitleLe recrutement des musiciens pour les fêtes à l’époque hellénistique: les cas messénien
Publication TypeBook Chapter
Year of Publication2001
AuthorsPiolot, L
EditorBrulé, P, Vendries, C
Book TitleChanter les dieux: musique et religion dans l’Antiquité grecque et romaine
Pagination279-306
PublisherPresses Universitaires de Rennes
CityRennes
ISBN9782868475985
Keywordsaspetti, etnosocioantropologici, Messenia, professionismo, religione
Abstract

Dans les relations qu'entretenaient les Grecs anciens avec la sphère du divin, la musique était partie prenante. Elle participait du sacré, contribuait à l'efficacité des rites. C'est au son de l'aulos que s'ébranlait le cortège pour se rendre à l'autel et les sacrifices étaient bien souvent accompagnès d'hymnes rituels. Mais en dehors des concours, force est de reconnaître que la question de savoir comment les musiciens étaient recrutés pour 'animer' tout ou partie des fêtes à l'époque hellénistique n'a guère, jusq'à prèsent, été évoquée. Procédait-on à une mise en adjudication, comme dans le cas de la fourniture des victimes sacrificielles? Un personnel ad hoc était-il chargé du recrutement? À qui revenait-il de rétribuer lesdits musiciens? Voilà un terrain sur lequel les historiens se sont peu aventurés. Du fait de l'indigence des sources, certes, mais aussi et surtout de part l'orientation générale de la recherche en la matière et de l'appétence des chercheurs pour l'étude du statut des acteurs de la vie musicale des cités et royaumes hellénistiques, c'est-à-dire pour l'étude du métier de musicien.
Pourtant, l'inscription messènienne dite des Mystères d'Andanie (IG V 1, 1390) permet, je crois, de renouveler notre approche en portant de débat sur un terrain plus institutionnel. Là, les hiéroi, c'est-à-dire un personnel à double qualification, politique et religieuse, sont en charge du recrutement des musiciens. Aussi l'étude de cee texte doit-elle nous permettre, sinon d'arriver à des conclusions fermes et dèfinitives sur le sujet, du moins d'arriver à dissiper quelques zones d'ombre concernant le rapport des cités aux musiciens. [Résumé, 306]

Site information

© 2007-2012 MOISA: International Society for the Study of Greek and Roman Music and Its Cultural Heritage


Site designed by Geoff Piersol and maintained by Stefan Hagel
All rights reserved.