Collegium tibicinum romanorum, une association de musiciens au service de la religion romaine

TitoloCollegium tibicinum romanorum, une association de musiciens au service de la religion romaine
Publication TypeBook Chapter
Year of Publication2001
AuthorsPéché, V
EditorBrulé, P, Vendries, C
Book TitleChanter les dieux: musique et religion dans l’Antiquité grecque et romaine
Pagination307-338
PublisherPresses Universitaires de Rennes
CittàRennes
ISBN9782868475985
Parole chiaveprofessionismo, religione, tibicen
Abstract

À Rome, il n'y a pas d'acte religieux sans le concours de la musique. Le rite majeur de la liturgie des cultes publics, le sacrifice, se déroule traditionnellement au son de la double tibia. Les musiciens qui emploient cet instrument forment une puissante association très largement attestée dans l'iconographie et les textes de la fin de la République au IIe siècle de notre ère: le collegium tibicinum romanorum. Corporation d'artisans ayant sa propre administration, le collège se propose un but privé tout en étant chargé d'un service public. C'est en récompense de la contribution essentielle qu'ils apportent à l'État que ses membres ont acquis une place légitime dans l'organisation sociale et des privilèges que des lois garantissent. [Résumé, 338]

Informazioni

© 2007-2012 MOISA: Società internazionale per lo studio della musica greca e romana e della sua eredità culturale.

Sito disegnato da Geoff Piersol a aggiornato da Stefan Hagel